Cours d’aquarelle à distance avec Anne Christophe -12- Orage à la plage-

PS : le texte en bleu a été ajouté par Lionel à partir des commentaires de Anne dans les vidéos.

Bonjour,

Pour ce sujet qui va reprendre des difficultés déjà traitées précédemment j’utilise

un papier 100% coton grain torchon Fabriano.

Arches convient aussi très bien.

Vous avez jusqu’au jeudi 25 juin à minuit pour m’envoyer votre travail.

Je ne vous répète pas mes consignes ce sont toujours les mêmes.

 

 

 

Dans ce sujet le ciel est important, il a donc un grand espace.

Pas de dessin préalable, juste une ligne bien horizontale pour séparer le ciel et la mer.

La feuille est mouillée des deux cotés.

Du bleu de cobalt pour quelques taches de ciel entre les nuages.

Un mélange de gris de payne bleuté et non bleuté pour les nuages. Pas de bleu outremer pour ce mélange car il granule énormément.

Ne pas faire des formes rectangulaire dans les nuages.

Voilà mon ciel.

J’ai séché au sèche-cheveux pour arrêter le processus à l’instant où ça me plaisait, du coup le papier gondole.

Pour le mettre à plat et pouvoir travailler confortablement la mer, je vais le remouiller au dos.

 

 

 

Pour travailler la mer, je prends la même dilution de gris avec un gros pinceau petit gris bien chargé de couleur et je l’utilise avec la pointe et à plat.

Il faut profiter du grain du papier et laisser du blanc.

Beaucoup  de blanc en bordure.

Attacher la mer et le sable qui est un mélange de sépia , de blanc (gouache) et de beaucoup d’eau

Laisser du blanc.

Laisser les rochers dont on s’occupera après.

Le bas de la plage dec sable est beaucoup plus sombre.

 

Maintenant que la plage est finie, poser des points de sépia pur pour donner le relief.

Faire quelques projections de taches  de couleur en frappant le pinceau et en protégeant la mer.

Le papier doit être un peu mouillé pour que cela diffuse.

 

 

J’ai presque terminé.

J’ai redonné de la couleur au buissons du premier plan qui s’étaient perdus,

j’ai ajouté quelques petits détails et aussi

des traits au traceur très fin pour signifier les herbes.

Il me reste à poser les personnages sur du sec.

 

 

Si il manque un peu d’horizontalité sur la mer, rajouter des traces avec un léger mouvement de balayage horizontal.

La partie droite de la mer, reflétant les nuages les plus sombres, doit elle aussi, être plus foncée. Y aller délicatement .

Plus il y aura de sombres qui contrastent avec le blanc, plus l’effet sera réussi.

 

 

 

Il reste les personnages.

Toujours se méfier que les personnages ne doivent pas être trop grands sinon ils passent devant.

Il ne faut pas qu’ils soient trop forts.

Voici mon aquarelle terminée.

La partie droite manque un peu d’horizontalité dans la mer mais c’est parce que le papier

est encore un peu gondolé car non sec.

Normalement les choses devraient s’aplanir en séchant.

Mon idée aujourd’hui était de vous montrer un travail relativement rapide

et faisable éventuellement en plein air si vous avez la chance de pouvoir partir au bord de la mer cet été.

 

Les corrections  s’affichent sur les photos uniquement sur ordinateurs

pas sur smartphones et ne seront disponibles qu’à partir du samedi 27 juin au soir.

Cliquer sur une photo pour la voir en grand.

 

Etant en vacances, les corrections viendront plus tard