Cours d’aquarelle a distance avec Anne Christophe -0- Les narcisses –

 

Cours d’aquarelle à distance Anne Christophe – Les narcisses –

 

  Bonjour,

J’espère que cette période de confinement se passe au mieux pour vous et surtout sans soucis majeurs.

J’ai passé ces deux dernières semaines à m’adapter et à faire des choses différentes et là, je me dis qu’il est temps de reprendre contact avec vous pour vous proposer de rester en lien, au travers de l’aquarelle.

J’ai réalisé hier une aquarelle à base de narcisses fanés et desséchés et je me suis dit que ce pourrait être un premier exercice intéressant.

Je vais donc vous proposer un premier format de « cours en ligne » et vous me direz si la formule vous convient. Sinon il faudra que j’étudie la technique de vidéo conférence…

La période de confinement qui se profile et qui risque de durer jusqu’au mois de mai rend le contrat de cours qui nous lie très difficile à honorer, voir impossible, dans les délais définis au départ pour ceux qui sont en possession d’un carnet de tickets de cours. Cette stratégie de cours en ligne pourrait représenter une forme de substitution aux cours réels dont nous pourrons mesurer à l’usage le ratio par rapport à ce que vous avez l’habitude de pratiquer dans mon atelier. 

Ce premier cours est un test, il est donc gratuit et j’attends vos retours. Nous pourrons préciser ensuite comment vous l’évaluez en terme de bénéfice personnel et au plan comptable. Je partirais volontiers sur une base de moitié prix. Ce tarif pourra s’appliquer aussi à ceux et celles qui viennent ponctuellement à l’atelier… ou d’autres. 

Dès que la situation de confinement sera levée    et les risques de contamination écartés, je reprendrai le rythme habituel des cours et l’augmenterai éventuellement en fonction de vos besoins. 

 

Un croquis des contours des différents éléments de la fleur. Une fois réalisé il peut être nécessaire de l’alléger avec une gomme mie de pain.

Commencer par les pétales les plus clairs avec un jaune citron  très dilué. Dans l’humide tracer très légèrement avec un cure-dent les stries des pétales. 

Toujours dans l’humide poser des touches d’un vert gris très léger ( vert de mai+ bleu cobalt) pour donner le relief. 

Laisser sécher.

Pendant ce temps on peut s’occuper de la tige. 

Mouiller à l’eau propre la totalité de la surface et poser un mélange de jaune de Naples d’indigo+ du jaune pur , un peu de terre de Sienne et une ligne d’indigo pur sur la partie à l’ombre.

Strier au cure-dents pour structurer la tige

Ensuite on peut passer à la corolle.

Poser un lavis léger de jaune transparent ou d’or quinacridone. Il faut créer un contraste de tonalité avec les pétales.

Dans l’humide strier la corolle. Faire bien attention au sens des lignes,  c’est ça qui donnera la profondeur et le mouvement à la corolle.

Au cœur ajouter une touche de violet de perylène et éventuellement un point de sépia pour la profondeur.

Quand c’est sec dessiner au traceur très fin quelques étamines.

Ensuite la partie sèche et transparente au dessus de la tige. Le même travail avec un lavis très léger de jaune de Naples+sépia + quelques touches sombres pour le relief.

On termine avec la partie verte à la base de la fleur. Vert de mai plus ou moins dilué et assombri par endroits avec de la terre de Sienne brûlée.

 

 

 

Dernière étape, l’ombre portée. 

Préparer un lavis très léger de bleu outre-mer et terre de Sienne. 

 

Ajuster l’éclairage sur la fleur de manière à avoir une ombre qui ait une belle forme. Incliner le travail et peindre la tache d’ombre en une fois avec un petit pinceau en petit gris qui contient beaucoup d’eau. Éliminer l’excédent au bas du travail.

 

Bon travail, amusez-vous bien et faites moi des suggestions !

À bientôt 

Les corrections s’affichent sur les photos uniquement sur ordinateurs

pas sur smartphones.

Cliquer sur une photo pour la voir en grand