Cours d’aquarelle a distance avec Anne Christophe -5- La plage –

 

PS : le texte en bleu a été ajouté par Lionel à partir des commentaires de Anne dans les vidéos.

Voici le quatrième sujet que je vous propose. 

Merci de respecter les consignes suivantes :

-Envoyez-moi vos travaux par mail exclusivement rien par sms avant jeudi 30 avril à minuit. Après les vidéos ne seront plus disponibles.

-Les corrections seront ensuite sur le site de Lionel (http://www.art-de-peindre.com)pour le week-end, je fais toutes les corrections en une fois le vendredi. 

– Une seule photo (à L’ENDROIT !) chacun, un seul envoi,  dans un mail qui ne fait pas suite à mon message

– Essayer de prendre vos photos avec une bonne lumière sans soleil ni ombre et en positionnant le tel directement au dessus de l’aquarelle posée à plat sur une table et pas penchée !

– Je vous enverrai ensuite mes commentaires mais étant donné le temps que j’y passe je vais bannir les formules de politesse, vous ne m’en voudrez pas !

Pour ce sujet qui va reprendre des notions et éléments abordés au premier, il vous faut un papier avec un grain torchon (sinon ce sera difficile de réussir la mer )Arches ou Fabriano. Vous êtes libres de choisir le format. J’ai pris un Fabriano en 30×40. 

Vous pouvez aussi le cadrer différemment (en carré par exemple) ou isoler juste une partie qui vous intéresse. 

Personnellement j’aime bien ce cadrage. En même temps c’est moi qui ai pris la photo !

Ici encore pas de dessin, juste des repères pour la ligne ciel mer. 

 

C’est parti.

On mouille le papier verso recto.

On incline le support.

Je vais travailler tout le ciel et les nuages jusqu’à la mer en une fois comme pour le premier cours. 

J’ai préparé mes couleurs préalablement :

Le gris bleu du ciel en haut à droite, bleu cobalt, rose permanent, ocre jaune et éventuellement un peu de blanc.

Un turquoise de cobalt clair puis de l’ocre jaune pur et on termine avec le premier mélange un peu terni. 

 

 

 

 

Le son de cette vidéo a été coupée pour les 50 dernières secondes car j’écoutais une musique « protégée » !…

Donc après avoir posé l’orange je mets des touches de rose permanent pour rehausser la couleur.

Ensuite un gris opacifié avec du blanc.

Il faut que les couleurs bougent pour se mélanger.

Si nécessaire je mets un coup de vaporisateur.

Si le blanc se perd j’en rajoute un peu.

 

Vidéo 1 disponible jusqu’au 30 avril

Vidéo 2 disponible jusqu’au 30 avril

 

 

 

Mon ciel est sec.

Je vais pouvoir m’intéresser à la mer et au premier plan.
Je prépare mes couleurs :

– Un gris bleu proche de celui du ciel tout en haut
– Une teinte un peu plus soutenue pour les vagues
-Un mélange de terre de Sienne brûlée et d’outremer pour les personnages et le palmier

Cette teinte additionnée de blanc vous donnera le sable.

Pour être sûre que la mer soit bien horizontale ( le papier étant un peu gondolé) je pose un scotch sur l’horizon.

 

N’hésitez jamais à faire des essais préalables avant de vous lancer dans l’aquarelle définitive.

Ici ce ciel et ces nuages orange (un peu kitsch on est d’accord) me posaient quelques questions.

J’ai donc fait une toute petite aquarelle très rapide pour mettre au point les choses.

 

 

 

Une petite pochade « perso » pour tester. Pas facile le palmier !!!! surtout sur une petite surface.

Les nuages non plus , il faut bien faire attentions à la direction de ceux-ci et de les faire plus moutonneux.

Le tout me semble trop sombre, surtout le tiers du bas.

Vidéo 3 disponible jusqu’au 30 avril

Vidéo 4 disponible jusqu’au 30 avril

Vidéo 5 disponible jusqu’au 30 avril

Voici donc ce que donne mon premier plan avec les personnages et les massifs de végétation, + une partie ombrée en bas à droite.

 

 

Voici donc mon premier plan .

 

Pochade de test.

N’ayant pas de papier torchon, j’ai utilisé du papier grain fin qui n’a pas le relief qui facilite la création des vagues.

Pour obtenir « le grain » des vagues (ou une texture pour un autre sujet)  j’ai passé de la bougie sur le papier ce qui repousse l’aquarelle et laisse voir le papier du dessous.

Comme j’ai passé la bougie bien à plat sur le papier sans trop appuyer, cela donne un aspect plus « scintillant » à la mer.

Attention a ne passer de la bougie que sur la zone de mer, pas sur le sable (ce qui n’est pas le cas sur ma pochade).

Le tout, bien que donnant une jolie impression de scintillement  sur la mer, est un peu trop gris. Utiliser un bleu plus présent sur la mer puis un brun léger et transparent pour la plage.

Voir plus bas pour un test.

 

Travail de Anne

 

Travail de Anne

 


Pour faire les petites barbes des palmes, je vais charger de couleur un pinceau plat en soie de porc que je vais écraser avec mes doigts pour écarter les poils et peindre avec celui-ci.A tester et voir !!
 

Vidéo 6 disponible jusqu’au 30 avril

Terminé !

Le palmier comme je vous l’ai dit est un élément difficile.

Je vous engage surtout à observer sa forme générale, le mouvement des palmes, ses proportions et surtout ne pas vous noyer dans les détails et vouloir dessiner toutes les petites palmettes une par une.

L’important est de donner une idée de palmier.

Bon courage !

 

 

Et voilà !

 

Tests de l’utilisation d’un morceau de cire de bougie sur différents papiers.

Le bâton de cire utilisé est un morceau de bougie blanche taillée au cutter en forme de pyramide.

  • La première colonne plus foncée : 2 passages d’une couleur qui granule (bleu outremer).
  • La seconde colonne plus claire: 1 passage d’une couleur qui granule (bleu outremer).
  • La troisième colonne jaune : 1 passage d’une couleur qui ne granule  pas (jaune indien ).

Conclusions :

  • Plus le papier est lisse, plus la cire est efficace.
  • Il semble qu’une couleur qui granule est plus sensible à la cire.
  Papier grain torchon   Papier grain fin   Papier grain satin
Appui fort sur le bâton de cire
Appui moyen sur le bâton de cire
Appui faible sur le bâton de cire

 

Les corrections  s’affichent sur les photos uniquement sur ordinateurs

pas sur smartphones et ne seront disponibles qu’à partir du samedi 2 Mai au soir.

Cliquer sur une photo pour la voir en grand.