Cours d’aquarelle à distance avec Anne Christophe -7- Les verts –

PS : le texte en bleu a été ajouté par Lionel à partir des commentaires de Anne dans les vidéos.

Bonjour,

Ce cours ne va peut-être pas tous vous ravir, la couleur verte n’étant pas forcément celle que vous affectionnez le plus…
Par contre c’est très long ! Vous allez donc être bien occupés !

L’avantage c’est que vous vous arrêter quand vous voulez et vous n’êtes pas obligés de tout faire !

Merci de respecter les mêmes consignes de délais et d’envoi que pour les cours précédents. 
Vous avez jusqu’à jeudi 14 mai à minuit pour me rendre vos verdures. 

Pour les travailler je vais vous proposer une mise en page de différentes feuilles de plantes issues de mon jardin allant des verts les plus tendres aux plus sombres, des lisses, des brillantes, des plissées etc.

Pour cet exercice je vais utiliser du papier satiné comme toujours pour ce qui est botanique. Et je vais travailler les feuilles une par une en les cueillant et en les incluant au fur et à mesure dans ma composition. Le risque sinon serait qu’elles flétrissent avant que j’ai terminé et pour l’instant je n’ai pas d’idée préconçue sur ce que je vais faire.

Par contre je vais commencer avec une feuille assez grande et dynamique, une feuille d’Iris.

Si vous avez la chance d’avoir des feuilles sous la main ce sera mieux que de travailler d’après mes photos.

Je vais faire un croquis très rapide de cette feuille en la plaçant aux deux tiers de ma page.

 

Cette feuille a une teinte de vert particulière un peu gris bleu et un peu velouté.

 

Je vais donc utiliser impérativement une ou deux couleurs opaques pour obtenir ce que je veux.

 

 

 

Je vais rester dans la même tonalité de vert et le même type de feuilles. Une feuille de narcisse.

Je vais la disposer différemment de manière à ce qu’elle passe derrière ma feuille d’Iris.

J’ai envie d’un enchevêtrement de feuilles mais pas d’éléments juxtaposés façon herbier.

Mais vous êtes libre de faire ce que vous voulez. Après c’est intéressant d’apprendre à superposer les choses en deux temps.
Le traitement est exactement le même avec les mêmes couleurs juste la feuille est pliée et vrillée.

Mais c’est une notion que l’on a déjà vu avec la tulipe.

Donc ici je ne vais pas traiter la feuille en une fois mais en quatre étapes, afin que l’on voie bien qu’elle tourne et que les couleurs ne se mélangent pas.

Je ne vais donc pas faire de vidéo pour cette feuille.

 

Je vais maintenant ajouter cette feuille d’arum.

Je vais m’arranger avec elle car elle est trop grande donc je vais la faire sortir de la page.

Je vais préparer un vert foncé avec un mélange de bleu phthalo et de terre de Sienne brûlée avec un peu de jaune citron.

Après avoir terminé la feuille j’ai fait la tige.

Toujours le même principe une ligne d’eau dans laquelle on pose un vert clair ici un verre de Mai bien diluée et sur le côté droit une ligne du vert foncé de la feuille.

Une ou deux stries au cure-dent pour structurer la tige

Je vais maintenant introduire dans la composition une feuille de figuier. Je cherche où la placer. Pour équilibrer avec la feuille d’arum, je vais la mettre de l’autre côté en faisant en sorte qu’elle n’arrive pas à la même hauteur. Elle sort un peu de la page et est un peu cachée par la feuille de narcisse.

Je traite la deuxième moitié de la feuille de la même manière, un peu plus foncée.

Attention à garder un fil jaune clair pour la nervure principale.

 

Je vais rajouter un rameau de bambou.

 

 

 

Je l’inscris derrière la feuille d’iris.

Je vous recommande de tout dessiner.

On pourra effacer le trait de crayon sur la feuille d’iris.

Ici j’ai utilisé les mêmes verts que pour les feuilles précédentes

 

J’ajoute une feuille de glycine fraichement éclose.

J’attire votre attention sur le fait qu’elle n’est pas encore tout à fait verte à part pour les feuilles du bas.

Je l’ai choisie pour cette note de couleur différente et ce vert olive.

Je vais utiliser essentiellement de la terre de Sienne brûlée et du vert de mai.

Si vous n’en avez pas un mélange de bleu phthalo et de jaune citron fera l’affaire.

 
Voici la feuille de glycine terminée 

Je vais ajouter du lierre

Je le place ici dans ma composition pour équilibrer les formes et les couleurs. 

 

À ce stade j’éprouve le besoin d’inscrire un élément fin et vertical. Je vais le placer à côté de la feuille de figuier.

Il s’agit d’une jeune pousse de bambou.

 

Vidéo 7 disponible jusqu’au 15 mai

Ici il me manque des petites feuilles très foncées.

Je choisis une branche de lonicera.

Croquis

 

 

 

La branche de lonicera terminée

Voilà ce que donne la planche à ce stade. Pour moi il y a encore des vides… 

 

Je vais encore ajouter cette petite feuille d’heuchère

pour son côté plissé et son vert tendre.

Je la place ici.

 

 

 

 

 

Je vais m’arrêter là car j’ai peur que vous perdiez patience…

J’ai encore rajouté quelques brins d’herbe.

Après vous êtes libres de faire ce que vous voulez, plus, moins…

L’essentiel c’est de trouver un bel équilibre

 

Les corrections  s’affichent sur les photos uniquement sur ordinateurs

pas sur smartphones et ne seront disponibles qu’à partir du samedi 16 Mai au soir.

Cliquer sur une photo pour la voir en grand.